ViaDialog ambitionne les 100M d’appels traités par an grâce à ViaSpeech, sa solution 100% française

Avec ViaSpeech, ViaDialog déploie une solution modulaire permettant la mise en œuvre d’assistants vocaux à grande échelle en moins de 100 jours sans faire appel à des services tiers. Reposant sur la brique de transcription Telispeech acquise en 2017, ViaDialog officialise la suite logicielle ViaSpeech permettant la création et la gestion d’assistants conversationnels à destination des grandes entreprises. Nativement compatible avec les progiciels de gestion d’infrastructure télécom (Genesys, Avaya, Cisco, Asterisc), la solution ViaSpeech a été conçue pour être déployée dans les datacenters des entreprises avec une faible empreinte matériel. « La solution a été conçue à partir des besoins de nos clients » précise Jean-David BENICHOU, président de ViaDialog. « Nous avons prototypé une solution avec Bouygues Telecom qui assure l’acheminement de près de 40M d’appels par an avec la version beta de ViaSpeech ».

En Juin 2019, l’équipe est rejointe par Arnaud TARRY, en provenance d’Euro Information (Filiale SI du Crédit Mutuel), qui a porté, pendant 24 mois, les projets vocaux intégrant de l’intelligence artificielle pour le compte du groupe. « En arrivant, on m’a donné carte blanche pour créer des outils afin de concevoir des assistants conversationnels. Il aura fallu 2 mois pour monter une équipe, 6 mois pour concevoir une suite logicielle qui était directement mise entre les mains d’un premier client ».

 

Fini le Cloud et les centaines de jours/hommes

 

ViaSpeech a gardé l’ADN de Telispeech et son fonctionnement au sein des datacenters des grandes entreprises. La suite logicielle permettant l’exécution opérationnelle et la gestion des modèles sont conçues pour être exploitées sur des machines virtuelles de quelques vCPU et d’une dizaine de giga de RAM pour traiter jusqu’à 100 communications en simultanée.
“Nous privilégions une indépendance par rapport aux acteurs du cloud sur les solutions de reconnaissance vocale et d’analyse du langage naturel. Nos briques technologiques sont conçues en France et permettent à nos clients une exploitation dans leurs datacenters, ce qui est crucial pour des usages critiques.”
Coté projet, nous faisons dès le début un transfert de compétence. Nous formons l’équipe projet, les intervenants et nous les accompagnons ensuite dans la prise en main des outils. Nos experts n’interviennent que pour corriger les modèles en faisant monter en compétence les équipes de nos clients.
Grâce à la solution ViaSpeech, il aura fallu moins de 100 jours, du lancement du projet à sa mise en production en pilote, pour mettre en œuvre un assistant conversationnel vocal avec un taux de reconnaissance au démarrage de 95,5% auprès d’un acteur majeur de l’assurance et sur l’ensemble de son périmètre, et utilisant des données du système d’information dans le cadre de la stratégie conversationnelle.
Ces évolutions marquent un tournant dans le modèle de conception des assistants conversationnels pour les grandes entreprises qui durent généralement de 6 à 12 mois avec une armée de consultants pour un modèle d’exploitation dans le cloud et avec des taux de performance en pilote compris entre 70 et 80%.
« Nous avons pris le parti de traiter l’intelligence artificielle comme une commodité et de nous concentrer sur la montée en compétence de nos clients et sur la résolution de leurs problèmes. Nous les accompagnons et les conseillons sur les apports de valeur issus de l’intelligence artificielle. Nous privilégions la complémentarité de l’intelligence artificielle et de l’intelligence émotionnelle au service de la relation client. » précise Arnaud TARRY.
Nous doublons chaque année le nombre d’appels que nous traitons pour le compte de nos clients. Fin 2020, nous opérerons 100M d’appels par an et ambitionnons la gestion de près de 200M d’appels.
Loin du monde des startups, nous privilégions une relation de confiance et de haute disponibilité au service de la relation client augmentée.

Leave a Reply